English  

Galera - Spring and Summer

 

 

Par AnnaBeth et Olivier

Nous vous avions promis un article sur Galera, le voici. Il y a beaucoup de choses à partager à propos de cet ancien village andalou et l'Altiplano (haut plateau) environnant de Grenade. La publication d'aujourd'hui vous en donnera une introduction.

 

 

Galera est un village d'Andalousie, situé à 140 kms au nord-est de la ville historique de Grenade. La population est principalement espagnole comprenant toutefois une importante communauté d'expatriés britanniques qui ont choisi cette région comme leur lieu de retraite de rêve. Quelques Allemands, Américains, Français, Boliviens, cubains, argentins et péruviens complètent l’aspect international.

Galera est un village troglodyte tout blanc. Les collines sont parsemées d'habitations dites « caves » creusées dans la montagne et datant des anciens Maures. Plus récemment, les paysans ont utilisé ces caves pour abriter leur bétail et certains y ont vécu ou creusé de nouvelles caves pour eux-mêmes et pour leurs familles. Cela dit, les villageois espagnols ont traditionnellement préféré vivre dans des maisons construites dans le centre du village, associant les caves à leurs rivaux maures qu'ils ont repoussé au-delà de la méditerranée. Depuis l'arrivée des expatriés amoureux de ces caves, les villageois espagnols semblent développer une nouvelle appréciation de la beauté naturelle et de la fraîcheur toute l'année, de la vie dans les montagnes.



Au début du printemps juste avant que les arbres recouvrent leur vert. Les caves se trouvent le long de la colline, les maisons sont au centre du village.

 

Selon le recensement de 2009, 1 100 personnes vivent à Galera à temps plein. Les logements du village ont tendance à apparaître plutôt vides la majeure partie de l'année, de nombreux résidents ayant migré vers les villes au cours des dernières décennies à la recherche d'un emploi.



Galera est souvent si calme que nous entendons nos voix résonner de notre côté de la colline à travers la vallée. La paix est profonde. Pendant la période estivale, les familles reviennent au village. L'endroit redevient animé avec les enfants et la musique. Néanmoins « animé » à Galera c’est encore le riche silence d'une sieste de l'après-midi car elle est sacrée dans cette partie du monde.

Note intéressante - Dans les villes, la « sieste » tend à disparaître. Les horaires de bureau de 9h à 6h et le tourisme incitant les entreprises à rester ouvertes tout au long de la journée. Même lorsque les entreprises urbaines s'arrêtent de 14h à 17h, les employés vivent souvent trop loin pour rentrer chez eux se reposer. Les Espagnols prennent leur souper à 21h ou 22h. Ils communiquent souvent ou regardent la télévision jusqu'à 1h ou 2h du matin. Apparemment, l'Espagne a aujourd’hui le plus grand déficit de sommeil parmi les pays européens. Passer d'une culture traditionnellement tardive à un monde du travail contemporain a ses inconvénients !

Rues vides pendant la sieste même pendant l'été "occupé". Nous aimons le rythme de vie.

 

Comme le dit la chanson, seuls les chiens enragés et les Anglais sortent au soleil de midi.

 

Vue depuis le pont piétonnier sur le Rio Galera. La rivière est maintenant sèche sauf au début du printemps. Le sol riche du lit de la rivière est utilisé par les villageois pour le jardinage communautaire.

 

L'hiver dernier, il a beaucoup plu, nous avons eu un printemps luxuriant et les agriculteurs étaient satisfaits.

 

Vue de la passerelle le soir

 

Coucher de soleil tôt en haut de la colline du centre du village. Les bâtiments à droite sont des caves.

 

Les deux églises de Galera

 
 

Nous voulons partager avec vous un peu d'histoire de l'endroit. Elle est belle, douloureuse et compliquée. Il s'agit d'une culture de la tolérance et de l'éclat qui a été perdue pendant des siècles de guerres et de persécutions. L'Inquisition espagnole n'a pas été tendre et les habitants de Grenade et de ses environs ont beaucoup souffert.

Les villages cavernicoles originaux ont été construits par les Maures. Ils ont commencé à arriver dans le sud de l'Espagne depuis l'Afrique en 711 AD. Les Maures étaient des fermiers, des artisans et des ingénieurs experts. Ils ont transformé les terres arides en jardins luxuriants et fertiles en utilisant des techniques de terrassement et d'irrigation innovantes, même selon nos normes modernes.

Les Maures ont prospéré dans et autour de Grenade pendant des siècles. Tout au long de la période mauresque les puissances catholiques ont eu l'intention de reconquérir. Lorsqu’ils l'ont fait, l'Inquisition espagnole est devenue une purge ethnique totale visant à éliminer les Maures, les Juifs, les Protestants, les Tsiganes et tous non-catholiques d'Espagne. En 1492, Ferdinand et Isabelle ont finalement conquis Grenade, qui a été l'épicentre de la culture mauresque. La guerre dans la région autour de Grenade a traversé plusieurs phases. Elle a duré environ un siècle. En fin de compte, les catholiques furent impitoyables. En 1570, Don Juan d'Autriche (frère du roi d'Espagne Felipe II) mena son armée contre les habitants restants du village maure de Galera. Les habitations des caves ont été enfumées, les terres agricoles ont été salées et chaque dernier résidant de Galera a été tué. Horrible.


Les caves

 

Tout d'abord, nous aimerions expliquer un peu le jargon de la cave locale. Les caves « non-réformées » sont celles qui sont encore dans un état relativement primitif. Les caves « réformées » ont été rénovées selon un standard moderne (certains plus, d'autres moins).

 

Les Espagnols ont tendance à préférer les murs des caves plats qui ressemblent aux murs des maisons. Les Britanniques préfèrent conserver les courbes naturelles de la montagne, de style maure.



Notre amie (et professeur de yoga locale extraordinaire) Josie et son mari Danny offrent des informations sur l'histoire. http://www.onefootinthecave.net/a-brief-history-of-cave-living-in-spain/

Voici l'un des coteaux de Galera "au coin de la rue" où nous vivons.

 

Nos amis britanniques, Nicki et Graham, ont réformé ces caves adjacentes. Ils vivent dans l’une et louent l'autre aux vacanciers.

  

Cette belle cave excentrique est à quelques pas de la colline où nous vivons.

 

Les agriculteurs locaux nous disent que leurs abeilles se portent bien.

 

Caves "réformées", style espagnol.

 

    Une minuscule cave "non réformée". Notez le compteur électrique près de la porte.

 

     Certains d'entre vous ont voulu découvrir l'intérieur d'une cave. Elles sont toutes

     différentes. En voici deux exemples :

    Debbie et John, nos amis américain et britannique, ont rénové cette cave magnifiquement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    La douceur du foyer. La terrasse de notre cave.

 

   

En hiver, les poêles à bois sont le type de chauffage le plus courant. Très confortable.

  

Festival

Chaque village a son festival d'été et certaines personnes passent leurs nuits à faire la fête d'un village à l’autre. Pendant quelques semaines en août, la fête de Galera commence en fin d'après-midi et chaque jour le village propose différentes festivités. Il y a une procession de chevaux, une fête de sangria, des jeux pour les enfants, des visites familiales de sites historiques, du théâtre en plein air et une nuit médiévale avec son marché. Cette année, il y avait même une heure de thérapie de rire parrainé par l' « Asociacion de Mujeres » (Association des femmes).

 

La musique commence vers 23 heures. De notre cave en haut de la colline nous ne l'entendons pas mais nous avons des amis qui vivent près de la Plaza Mayor (place principale) signalant que les groupes jouent parfois jusqu'à 8 heures du matin. Cette année nous avons vu du Flamenco, du Blues, et un groupe espagnol d’influence irlandaise appelé « Ambulancia Irlandesa ».



Ce jeu s'appelle cucañas. Un enfant aux yeux bandés tire un fil de confettis suspendus au fond d'un sac et de petits prix tombent avec les confettis. Les enfants se précipitent tous à terre pour attraper les prix, puis un autre enfant à son tour tire le fil de confettis d'un nouveau sac.

 

Ici sur l'Altiplano de Granada, la tradition du Flamenco est bien vivante. Le flamenco a été influencé par les nombreuses cultures et ethnies de l'Andalousie. Les Roms ou « gitans » ont migré du nord de l'Inde, sont passés à travers les siècles par l'Iran et l'Afrique, recueillant les influences de ces cultures avant de se frayer un chemin vers l'Espagne aux environs du 15ème siècle. Leur influence est un aspect essentiel de la passion, de la complexité de la musique et de la danse flamenco. Le Flamenco comprend également des influences Grecques, Catholiques Romains, Juifs Sépharades et des Berbères d'Afrique du Nord qui vivaient tous en Espagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nuit du marché médiéval. Respirer les arômes des herbes et des épices était comme sentir une énergie nouvelle.

 

Décorations du festival sur la place du village

 

Nous espérons que vous avez apprécié ce premier aperçu de Galera. Nous prévoyons de faire une suite traitant des alentours du village, des sites archéologiques, de la nourriture et des gens de la campagne andalouse.

 

Fin de l'été dans le pays des caves de l’Altiplano.

 

Dites-nous ce que vous en pensez en nous laissant un commentaire ci-dessous.